lundi 24 avril 2017

11ème épisode Histoire ou Légende




Antoine creusait, creusait, creusait, dimanche soir il dût s'arrêter subitement, des nausées probablement provoquées par la grippe brune qui sévissait durement dans tout le pays et particulièrement sur le pourtour de Notre Mer.          
Cette maladie avait déjà contaminé un certain nombre pour ne pas dire un nombre certains de citadins.
La caractéristique de cette maladie est de faire perdre la raison ou le babarot, les atteints prennent une couleur vert de gris ou bleu marine, ont des yeux exorbités et déambulent le visage haineux en tenant des propos bizarres parlant de Charles le Marteau, de Sarrazins, de Grecs, de barbares, de gitans, d'Ibères bref!!! des malades.
Sont ils incurables? comme le laisserait penser la déesse aux cent bouches, les personnes sorties de la cuisse de Jupiter et les intelligents???.
Faut il les éradiquer? Les vêtus de vert sont contre l'utilisation de produits phytosanitaires et préconisent la méthode douce qui consisterait à leur faire humer, fumer, inhaler et manger une plante cultivée chez les Berbères, plante aux pouvoirs apaisants parait-il.
Verraient-ils pour cela la vie en rose?
Entre les atteints, les presque atteints, les adorateurs des blancs bonnets ou bonnets blancs, les adeptes de nini, des jeunes loups, des vieux renards, des renégats, des porteurs de vestes réversibles ou cersiens marinus, Antoine jugea plus prudent de prendre le maquis dans un premier temps sur la colline de Pech Mary et ensuite rejoindre le Castel de Jacquetou dans la Piège à la rencontre de Dame Nature qui seule peut apaiser les esprits.



Dans une quinzaine de jours notre vieux pays dont la vigne avait coloré son drapeau perdra probablement ce teint pour prendre une couleur citron, la couleur de ceux qui n'ont plus le foie. la couleur des vendus aux bourses asséchées les closcas mols et les tristes sires tels des zébulons rebondiront indignés.
  

samedi 22 avril 2017

Fête de Pâques 2017



IL est de tradition que le Lundi de Pâques se fête entre amis Citadins.
Ce Lundi 17 avril 2017 la tradition fut encore respectée, les prévisions météo étant bonnes, ils décidèrent de faire une petite balade dans la Piège où différents circuits de promenades sont proposés autour de Payra sur l'Hers.... où se trouve la propriété de Michèle "le Castel de Jacquetou".


L'heure de départ ayant sonné les citadins entreprirent la marche qui devait les conduire au Calvaire.


Après le passage du gué (l'hers mort) ils gravirent avec détermination et courage la colline par de petits chemins pentus.

  

Arrivés au sommet du Pech, un paysage à vous couper le souffle s'offre à leurs yeux ébahis.





Retour au Castel de Jacquetou où attendait un apéritif digne de ce nom. Tous les ciutadins avaient apporté de quoi nourrir un régiment de morfales.


Après la préparation des véritables omelettes cathares (AOC Citadine) dont seul Gégé a le secret,
préparation des grillades par nos maîtres rôtisseurs.

Repus et comblés la bonne humeur est toujours présente.



"Merci petit Jésus, j'ai la peau du ventre bien tendue"! semble dire Robert. 
Passons aux choses sérieuses, une partie de pétanque terminera cette belle journée ensoleillée de Pâques ... sous le regard amusé de Denise.














samedi 1 avril 2017

Nouveau parking citadin


Un nouveau parking vient de voir le jour dans les lices basses.


Une voie d'accès au parking nettoyé par de gros engins rejoint la porte narbonnaise à la porte de la place Saint Jean. 


Aujourd'hui et pour quelques jours encore, pour se garer, rien de plus simple...
Une chaîne symbolique barre l'accès des lices, suffit de l'enlever, de la décrocher et de s'engager... Demain une barrière et horodateur seront installés à la porte Narbonnaise.



 Aujourd'hui la place est gravillonnée et le chemin de ronde est en partie enterré.
Demain une bonne couche de goudron recouvrira ce nouveau parking.


Le fameux cabinet noir constate d'une part:
- que les parkings étaient trop éloignés de la Cité, qu'il était plus sage pour satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante de faire des places de parking au plus près des lieux touristiques, à savoir les restaurants et autres magasins de babioles.

- Que les lices avec ses nombreuses tours étaient  inintéressantes pour nos visiteurs,

- Et que ces tours peu attractives et délaissées devraient être dans un proche avenir transformées en boutiques de souvenirs, un mac drive a, déjà, pris une option sur la tour du Tréseau!

L'inauguration de cette nouvelle voie devrait avoir lieu dès le mois de juin, Nous suivrons avec intérêt l'évolution de ce projet en bonne voie de réalisation.




jeudi 30 mars 2017

dégâts des eaux


article publié sur l'indépendant le 27/04/2017







Le 8 avril 2013 nous démontrions, (avec photographies à l'appui), les conséquences d'un ensablement intempestif des lices et d'un manque de réaction à la hauteur de l'urgence. Nous constations que les "pétas" apportés étaient:

-1.Insuffisants pour la sécurité des touristes notamment pour le petit train qui utilise cette partie comprise entre la tour du grand Canissou et la tour de l'Evêque.
-2. Catastrophiques pour les tours et la muraille dégradées par cet écoulement non maîtrisé.


Les articles "" dégâts des eaux "" sur le site Los Ciutadins démontrent, pas à pas, ce que nous avancions alors.
Aujourd'hui nous constatons une fois de plus que nos craintes sont devenues réalité.


L’éboulement du talus compris entre la Tour du Grand Canisou et la Tour de l'Evêque était prévisible! 





mardi 7 mars 2017

Le printemps arrive ......


Pour le plaisir des yeux.





jeudi 2 mars 2017

mardi gras citadin


Avant la période de jeune et de méditation, los Ciutadins se sont rencontrés dans la salle Louis Cadene pour un petit apéritif dînatoire ainsi que des crêpes préparées avec amour par les dames.




C'est toujours dans la bonne humeur que s'est déroulée cette soirée amicale.





Toujours de grands enfants!!!!!! qui ont plaisir de se retrouver...






mercredi 1 mars 2017

Cros-Mayrevieille J.P



Une précision de Michel Marsenach grâce à qui le moule du buste de Cros Mayrevieille fut remis à l'association

DES AMIS DE LA VILLE ET DE LA CITÉ DE CARCASSONNE.

Les Amis de la Ville et de la Cité remettront le moule du buste au Musée des beaux-arts. Ils ne demandent pas que le buste soit exposé au Musée. Celui de la place du château à la Cité est à l'endroit le plus approprié pour rendre hommage à Jean-Pierre Cros-Mayrevieille. Merci à Jean-Paul Augé pour ce don qui honore la mémoire de son père le sculpteur Jean Augé.
Article publié par L'Indépendant du 28/02/2017.